actualités de l'association pour l'année 2013
5ème Congrès A.R.Tu.R.
Le compte-rendu en ligne

Posté le 13/12/2013

Retrouvez le compte-rendu du 5ème congrès A.R.Tu.R. qui s'est tenu les 25 et 26 octobre 2013 à Chantilly sur cette page : https://www.artur-rein.org/congres_scientifiques_ARTuR

La Haute Autorité de Santé et le Ministère des affaires sociales et de la Santé lancent Scope Santé
le site d’information publique sur la qualité et la sécurité des soins dans les hôpitaux et cliniques

Posté le 01/12/2013

Scope Santé vous informe sur le niveau de qualité de tous les hôpitaux et cliniques de France, soit plus de 5000 sites au total. Il vous permet de choisir l’établissement qui correspond le mieux à vos besoins et de les comparer sur les critères adaptés à vos besoins.
Scope Santé est prioritairement destiné aux usagers de l’offre de soins. Son objectif est de vous offrir une information fiable, actualisée, accessible, pédagogique et contextualisée pour vous permettre de devenir acteur de votre démarche de soins et de dialoguer avec votre professionnel de santé.

http://www.scopesante.fr

"Mes recettes santé pendant un traitement anticancer"
Conseils nutrition pour vous aider durant votre traitement

Posté le 12/11/2013

Livre de poche publié en aout 2013 par les éditions LEDUC-S (Collection : Santé poches) :

"Mes recettes santé pendant un traitement anticancer" DELALEU Isabelle. 

Un petit livre, simple et pratique, avec des conseils concrets pour retrouver l'envie de manger : les aliments à privilégier, des astuces pour stimuler l'appétit, des conseils pour aider à lutter contre les effets secondaires du traitement (nausées, aphtes, bouche sèche...) et des recettes faciles à faire.

"Alors que les bénéfices de la nutrition artificielle chez les patients en cours de traitement d'un cancer sont encore discutés, les bienfaits des conseils diététiques sont maintenant clairement reconnus. La Société francophone nutrition clinique et métabolisme (www.sfnep.org) a d’ailleurs récemment publié des recommandations concernant la prise en charge nutritionnelle au cours des cancers dans lesquelles le conseil diététique a une place primordiale. Des recommandations simples, à la portée de tous et de toutes les bourses, individualisées, et que les patients et leurs proches peuvent s’approprier, permettent de conserver une alimentation suffisamment riche en calories et en protéines tout le long du traitement dans un grand nombre de cas. Ils permettent surtout aux patients d’être autonomes, de garder la liberté du choix deleurs repas, et de continuer à se faire plaisir en mangeant. Voilà bien qui peut paraître discordant – vouloir donner des conseils nutritionnels au cours des traitements d’un cancer et vouloir préserver le plaisir de manger. Eh bien ce livre démontre le contraire.

Isabelle Delaleu, en experte de l’alimentation saine, en grand reporter de la diététique et du bien-être, a su réunir dans cet ouvrage de nombreux conseils simples et applicables par tous pour garder une alimentation optimale pendant et après les traitements des cancers. La perte d’appétit, les troubles du goût et la mucite (inflammation de la bouche) sont des symptômes fréquents et parfois présents dès le diagnostic du cancer. Ils contribuent à la diminution de l’alimentation et à la perte de poids. Nous savons que cette perte de poids (dénutrition) est clairement associée à une diminution d’efficacité des traitements anticancéreux mais aussi, très souvent, à une augmentation de leur toxicité. Par ailleurs, moins manger et perdre du poids influence négativement la qualité de vie même chez les patients guéris, et souvent pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois après les traitements. Perdre l’appétit c’est aussi perdre du lien social. Voilà donc pourquoi il faut aider les patients à mieux manger durant leurs traitements. Et cela est faisable dans un grand nombre de cas sans recourir aux techniques de nutrition artificielle, à condition de s’y prendre tôt et de proposer des conseils simples et adaptés.

Alors comment vous aider à retrouver l’appétit, à mieux manger malgré ces troubles digestifs ? Les recommandations dispensées dans cet ouvrage y répondent. Il vous permet de vous approprier ces trucs ou astuces pour les adapter à vos goûts et vos habitudes alimentaires. Il brise certains mythes et tabous (aucun aliment n’est interdit, aucun aliment n’est miraculeux), et plutôt que d’abonder dans le sens de certains alchimistes de la nutrition peu scrupuleux qui pensent pouvoir transformer la sardine et la peau de tomate en or, il choisit de colorer ses conseils et ses recettes de bon sens et de bonne humeur.

Et pourquoi ne pas imaginer que médecins et diététiciennes utilisent ce livre ou s’en inspirent pour conseiller chaque patient pouvant éprouver des difficultés à s’alimenter !". Préface du Dr Raynard, nutritionniste et responsable du CLAN (Comité liaison alimentation nutrition) de l’Institut de cancérologie Gustave Roussy à Villejuif.

Découvrez le parcours de soins virtuel PACT Onco
Une présentation ludique pour vous informer

Posté le 30/10/2013

Le parcours de soins virtuel et d'accompagnement PACT Onco (http://pactonco.pfizer.fr) a été conçu par Pfizer Oncologie pour aider les personnes atteintes d'un cancer et leurs proches à différentes périodes de la maladie.

Au fil des différents univers proposés (le domicile, l’hôpital, la maison des associations, la pharmacie, le cabinet du médecin traitant, la maison de l’accompagnement, le bureau social, le parc) sont présentées des informations utiles sous forme de brochures, vidéos (témoignages de patients, proches ou médecins) ou encore dialogues avec les professionnels de santé concernés.

Vous pouvez également retrouver les différents supports (guides, fiches conseils pratiques, témoignages vidéos) à partir de cette page.

Les essais cliniques cancer du rein
Nouvelle mise à jour

Posté le 08/10/2013

Le tableau des essais cliniques ouverts aux inclusions en France a été actualisé : https://www.artur-rein.org/essais_cliniques_cancer_rein

Pour en savoir plus sur le déroulement des essais cliniques, vous pouvez consulter cette page (Onglet Tumeurs du rein) de notre site.

Une base de données publique des médicaments
mise en ligne par le ministère de la Santé

Posté le 03/10/2013

Cette base de données marque la première étape du projet du Gouvernement de mettre en place un service public d’information en santé.

En effet, comme l’a rappelé Marisol Touraine lors de la présentation des grands axes de la Stratégie nationale de santé, chaque Français doit pouvoir accéder aisément à une information fiable, qu’elle concerne des médicaments, des établissements ou des professionnels de santé.

Sous le pilotage de la direction générale de la santé, la base de données publique des médicaments regroupe des données issues de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), de la Haute autorité de santé (HAS) et de l’Assurance maladie (CNAMTS). Elle fournit des informations sur l’intégralité des spécialités pharmaceutiques commercialisées sur le marché français ou dont l’arrêt de commercialisation date de moins de deux ans.

Sont présentés pour chaque médicament les indications, les précautions d’emploi, les contre-indications, les autorisations de mise sur le marché, le statut au regard de la commercialisation, le prix, le taux de remboursement et des informations relatives à la sécurité d’emploi. Des icônes indiquent si le médicament est délivré uniquement sur prescription, s’il est remboursé par la sécurité sociale et s’il appartient à un groupe générique.

Ces informations sont accessibles librement et gratuitement sur le site medicaments.gouv.fr.

Semaine de l’Urologie du 23 au 27 septembre 2013
Le tabagisme est le principal facteur de risque des cancers du rein et de la vessie.

Posté le 22/09/2013

Prévention des cancers urologiques : Agir en amont du cancer et prévenir son évolution

 

A l'occasion de la semaine de l'urologie, les urologues tiennent à attirer l’attention sur l’impact du tabac sur les cancers de la vessie et du rein et l'intérêt du sevrage contre ces cancers.

Avec près de 79 000 nouveaux cas chaque année, les cancers urologiques (vessie, rein, prostate, voies excrétrices supérieures, organes génitaux externes) représentent 43% des tumeurs solides. Ces cancers, dont les facteurs de risque ne sont pas toujours connus du grand public, constituent un problème de santé publique majeur, tant parce qu’ils affectent la qualité de vie des patients que parce qu’ils pèsent par leur coût sur la collectivité.

La recherche sur les facteurs de risque environnementaux (mode de vie, exposition à des substances carcinogènes) ou héréditaires, est essentielle à la réduction de l’incidence des cancers urologiques et des 17 7001 décès dont ils sont la cause (chiffres INCa 2012). Si certains facteurs de risque sont communs à plusieurs cancers urologiques, comme le tabac qui contribue aux cancers de la vessie, du rein ou encore des voies excrétrices supérieures, il existe des caractéristiques propres à chacun de ces cancers. Ce dossier de presse a pour vocation de faire le bilan des connaissances sur la prévention des cancers urologiques et d’informer tous ceux qui souhaitent prendre leur santé en main.

Les pages 14 à 17 sont consacrées aux facteurs de risque du cancer du rein.

Extrait (cliquez sur l'image pour lire le dossier complet) : "Certains facteurs de risque, parfois méconnus du grand public, ont été identifiés : ainsi, 21 % des décès liés au cancer du rein sont imputables au tabac. Un homme fumeur a un risque de cancer du rein augmenté de 50 % par rapport à un non fumeur ; pour une femme fumeuse, le risque de cancer du rein est augmenté de 20 % par rapport à une non fumeuse. Ce risque augmente avec la durée et le nombre de cigarettes fumées (plus on fume longtemps et plus on fume de cigarettes par jour, plus le risque est élevé). Le fait d’arrêter de fumer permettrait d’éviter l’augmentation du risque à partir d’une durée d’arrêt de 10 ans. En 2006, 21 % des décès par cancer du rein étaient dus au tabagisme.... D’autres substances présentes en milieu professionnel sont suspectées d’être des facteurs de risque de cancer du rein."

http://www.urofrance.org/lurologie-grandpublic/actions-dinformation/semaine-urologie/semaine-urologie-2013.html

Produits cancérogènes
10% de salariés exposés

Posté le 12/09/2013

En 2010, 10% des salariés, soit près de 2,2 millions de personnes, ont été exposés à au moins un produit chimique cancérogène au cours de la dernière semaine travaillée. Une exposition nocive qui concerne particulièrement les ouvriers.

Dossier à lire sur le site allodocteur.fr

Vous pouvez retrouvez le dossier concernant les cancers professionnels sur notre page "A savoir".

A vélo, le long des canaux
Une façon originale de sensibiliser au cancer du rein

Posté le 01/09/2013

Alors qu'elles se terminent, les vacances sont, paradoxalement, souvent un sujet de conversation fort prisé à la rentrée. Nous avons nous aussi une "petite" histoire de vacances à vous raconter.


Philippe est un adhérent d'A.R.Tu.R. fidèle à l'association, à nos Rencontres annuelles et à notre forum de discussion. Il a été opéré d'un cancer du rein il y a 5 ans et s'il a la "chance" de ne pas être sous traitement actuellement, cela ne l'empêche pas de subir d'importants effets secondaires suite à l'intervention. Qu'à cela ne tienne ! Cet été, avec son ami d'enfance Jean Michel, Philippe a décidé de parcourir à vélo les chemins de halage de la source de la Marne jusqu'à l'embouchure du Rhône, en passant par la Saône. Il a en plus une très bonne idée ! Profiter des nombreuses rencontres au cours de ses étapes pour sensibiliser les gens au cancer du rein et à notre association. Et pour cela, il n'a pas oublié un accessoire indispensable : la chemisette A.R.Tu.R (portée par les Arturiens lors de la Rencontre Patients du mois d'avril dernier). Elle reviendra d'ailleurs de ce voyage ornée du soutien de plusieurs signatures.
Il est important de dire que Philippe bataille aussi courageusement depuis plusieurs années, pour que le cancer du rein dont il est victime soit reconnu comme une maladie d'origine professionnelle. Et c'est un combat difficile, bien d'autres le savent.
Quelques 420 kilomètres ont été parcourus et même si physiquement, cela n'a pas été toujours facile, l'aide de Jean-Michel lui a permis de revenir enchanté par son périple et les belles rencontres qu'il a pu faire.


Ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ? Alors Philippe, merci pour le courage dont tu fais preuve dans ton combat, merci pour ton partage autour de l'association A.R.Tu.R. et merci pour ta démarche qui, nous l'espérons, donnera du courage à d'autres malades et à leurs proches.


Si vous souhaitez contacter Philippe ou nous faire partager vos impressions, vous pouvez le faire en nous écrivant à asso-artur@artur-rein.org ou directement sur le forum de discussion, dans la rubrique dédiée.

         

         

Estimation nationale de l'incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012
Une étude actualisée de l’évolution de l’incidence et de la mortalité par cancer.

Posté le 06/08/2013

 

Le réseau des registres des cancers Francim, le service de biostatistique des Hospices Civils de Lyon (HCL), l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Institut national du cancer ont publié une étude actualisée de l’évolution de l’incidence et de la mortalité par cancer en France (11/07/2013).

Réalisée à partir des données des registres des cancers du réseau Francim, cette étude fournit les estimations nationales actualisées d’incidence et de mortalité (tous types de cancers confondus) ainsi qu’une analyse des tendances entre 1980 et 2012 pour 19 localisations (15 pour les hommes et 17 pour les femmes) de tumeurs solides invasives. La deuxième partie du rapport sur les hémopathies malignes sera publiée en septembre 2013.

Les données concernant le cancer du rein (page 90 du document) :

 

Avec 11 573 nouveaux cas estimés en 2012 dont 67 % survenant chez l’homme, le cancer du rein se situe au 7e rang des 19 localisations examinées. Le taux d’incidence standardisé est de 14,5 chez l’homme et de 5,8 chez la femme, soit un rapport hommes/femmes de 2,5. Avec 3 957 décès, dont 67 % chez l’homme, ce cancer se situe au 9e rang des décès parmi les 19 localisations examinées.

Sur le site de l'INCa, vous pouvez consulter ou télécharger  :

Nouveau dossier Cancer info sur le cancer du rein
Mis en ligne par l’INCa, en partenariat avec la Ligue contre le cancer

Posté le 03/07/2013

L’Institut national du cancer (INCa), en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, met en ligne un nouveau dossier Cancer info consacré au cancer du rein.

Réalisé selon une méthodologie pluridisciplinaire associant des professionnels spécialistes de la maladie et de ses traitements, et des usagers, dont des bénévoles de l'association A.R.Tu.R, ce dossier sur le cancer du rein présente la prise en charge des formes les plus fréquentes de ce cancer : les carcinomes à cellules rénales. Sont ainsi proposées des explications sur les différents traitements, leur principe, leurs buts, leur déroulement et leurs éventuels effets secondaires. Au sommaire du dossier figurent également les symptômes, les facteurs de risque, le diagnostic et le suivi du cancer du rein.

Les Points clés qui introduisent le dossier permettent d’accéder rapidement aux informations essentielles concernant le cancer du rein. Quant à la page Questions-Réponses, elle regroupe certaines des questions les plus fréquemment posées par les patients ou leurs proches.

Ce dossier vient compléter l’information déjà mise à disposition des patients et de leurs proches par l’INCa dans le cadre de sa plateforme Cancer info. Visant à rendre accessible une information de référence pour permettre au patient d’être acteur de sa prise en charge et du système de soins, cette plateforme, développée en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, repose sur des guides d’information, une rubrique internet et un service téléphonique. Elle constitue la mise en application de la mesure 19.5 du plan cancer 2009-2013. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.e-cancer.fr/cancerinfo

Pour consulter directement le dossier sur le cancer du rein, rendez-vous sur http://www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancer-du-rein/les-points-cles

L’INCa a également publié en avril 2013 le guide Cancer info « Les traitements du cancer du rein ». Pour le télécharger ou le commander, rendez-vous sur le catalogue en ligne de l’INCa : http://www.e-cancer.fr/publications/82-les-cancers/683-les-traitements-du-cancer-du-rein

L‘INCa publie son rapport d’activité
Les actions-phares de l’année 2012.

Posté le 01/07/2013

Le rapport d'activité présente les points clés du bilan 2012 de l'Institut ainsi que ses grandes orientations et axes stratégiques. Il traduit la volonté de l'Institut National du Cancer de tirer le meilleur parti de l'intégration au sein d'une même institution de l'ensemble des facettes de la lutte contre les cancers, dans un objectif d'accélération des progrès au service de la population.

Retrouvez ce rapport sur le site de l'INCa : http://www.e-cancer.fr/toutes-les-actualites/84-linstitut-national-du-cancer/7737-rapport-dactivite-2012

Egalement en version interactive.

Les cancers professionnels
et le cancer du rein

Posté le 28/06/2013

On estime entre 11 000 et 23 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en France chaque année pouvant être liés à une activité professionnelle, c’est-à-dire en lien avec une exposition à des agents cancérogènes dans le cadre du travail.

Le rôle joué par les exposition professionnelles dans l'étiologie du cancer du rein n'est pas clairement établi.

  • L’exposition professionnelle au trichloroéthylène est suspectée depuis de nombreuses années d’être un facteur de risque de cancer du rein. Il s’agit d’un solvant très utilisé dans le dégraissage des métaux et comme additif chimique. Il est classé cancérogène avéré pour l’homme (groupe 1) par le CIRC (1995).

  • D’autres substances présentes en milieu professionnel sont suspectées d’être des facteurs de risque de cancer du rein : le cadmium, l’arsenic (cancérogènes avérés pour d’autres localisations de cancer), les procédés d’imprimerie (groupe 2B), les dérivés pétroliers, les fluides de coupes, les huiles pétrolières, l’amiante, etc.

Source : http://www.cancer-environnement.fr/353-Rein.ce.aspx 

En France, il n’existe à ce jour pas de tableau de maladies professionnelles en lien avec le cancer du rein. Lorsqu’il n’existe pas de tableau pour une pathologie qui semble être d’origine professionnelle et qui entraîne une IPP (Incapacité permanente partielle) de 25%, c’est le CRRMP qui statue pour reconnaître ou non la pathologie comme étant d’origine professionnelle. L'avis du Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP), composé d'experts médicaux (le médecin conseil de la caisse de sécurité sociale, le médecin inspecteur du travail et un médecin praticien hospitalier spécialisé dans la pathologie concernée), s'impose à la caisse d'Assurance Maladie. Ce système complémentaire permet la réparation de certains cancers en dehors du système des tableaux. La présomption d'origine disparaît et par conséquent la preuve du lien entre la pathologie et le travail devra être apportée.

Voir cet article sur le site La Santé au Travail Atousante.com : Maladies professionnelles : les CRRMP rendent des décisions irrégulières depuis le 1er octobre 2012 !

Retrouvez le dossier concernant le cancer d'origine professionnelle sur notre page "A savoir". Il sera complété prochainement.

Actualité concernant la commercialisation du tivozanib
L'agence américaine, la FDA, a rejeté la demande du laboratoire

Posté le 27/06/2013

Lors de la 7ème Rencontre Patients, le 8 avril 2013, en réponse à une question provenant du public, le Dr Escudier a répondu qu'un nouveau médicament, le tivozanib, pourrait être disponible fin 2013 aux États-Unis et courant 2014 en France.

Malheureusement, nous avons appris le 10 juin dernier que l'autorité de santé américaine, la FDA (Food and Drug Administration), a rejeté la demande du laboratoire de commercialiser le tivozanib pour le traitement du cancer du rein. Cette décision fait suite à l'avis négatif (13/1) donné par le comité consultatif de la FDA. La FDA a jugé que les résultats de l'étude (étude TIVO-11) réalisée par le laboratoire sont difficiles à interpréter et peu concluants. C'est pourquoi l'agence américaine a recommandé au laboratoire de procéder à une étude complémentaire pour appuyer l'approbation du tivozanib dans le traitement du carcinome rénal métastatique.

(1) Motzer RJ, Nosov D, Eisen T, et al. Tivozanib versus sorafenib as initial targeted therapy for patients with advanced renal cell carcinoma : results from a phase III randomized, open-label, multicenter trial. J Clin Oncol(2012 ASCO Annual Meeting) . 2012;30: (suppl; abstr 4501).

La 7ème Rencontre Patients A.R.Tu.R.
Les photos, les présentations et les comptes-rendus sont en ligne

Posté le 20/06/2013

Les photos, les présentations des intervenants et les comptes-rendus rédigés par des Arturiens sont en ligne sur la page consacrée à cette journée : 7ème Rencontre patients ARTuR.

Nous nous excusons pour ce retard. Les comptes-rendus sont rédigés par des bénévoles et nous voulons qu'ils soient complets et si possible relus par les intervenants. Nous espérons qu'ils vous donneront satisfaction. N'hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques.

Les Arturiens

Une vidéo du Dr Bernard Escudier
En direct du 49ème congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO)

Posté le 12/06/2013

Le dernier congrès international de l'ASCO (American Society of Clinical Oncology), le plus grand congrès au monde sur le cancer, s'est tenu à Chicago du 31 mai au 4 juin. Ce colloque international a réuni plus de 25 000 professionnels en oncologie issus de spécialités très diverses.

Au thème de l'édition 2013 : "Construire des ponts pour vaincre le cancer" (building bridges to conquer cancer).

En direct de l'ASCO, le 4 juin 2013, le Dr Escudier nous parle des points à retenir pour le cancer du rein.

 


asco2013-escudier par AssociationARTUR

 

Voir également sur notre page "La recherche médicale et scientifique".

Les Rencontres Patients, années après années...
Les sujets abordés depuis 2007

Posté le 19/04/2013

En attendant le compte-rendu de la 7ème Rencontre Patients ARTuR, retrouver sur la page "Les Rencontres, années après années" tous les thèmes qui ont été abordés depuis la première Rencontre Patients en 2007.

Les traitements du cancer du rein
Un nouveau guide pour les patients

Posté le 17/04/2013

 

L'Institut National du Cancer (INCa), en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, publie un nouveau guide Cancer info sur les traitements du cancer du rein. Ce document présente la prise en charge des formes les plus fréquentes de ce cancer : les carcinomes à cellules rénales. Il a été réalisé selon une méthodologie pluridisciplinaire qui associe des professionnels et des usagers, dont des bénévoles de l'association A.R.Tu.R.

Ce guide comporte des explications sur les traitements, leurs buts, leur déroulement et leurs effets secondaires (avec, en annexe, une description des examens réalisés lors du diagnostic). Le guide revient également sur le rôle des différents professionnels rencontrés par les patients et sur les conséquences de la maladie sur la vie quotidienne et dans la sphère professionnelle.

Des informations pratiques et des ressources utiles sont proposées aux patients et à leurs proches. Un glossaire, définissant les termes scientifiques les plus courants, est également mis à disposition.

Il est possible de télécharger et de commander le guide « Les traitements du cancer du Rein »  sur cette page du catalogue en ligne de l’INCa : http://www.e-cancer.fr/publications/82-les-cancers/683-les-traitements-du-cancer-du-rein.

N'hésitez pas à donner votre avis sur le guide en remplissant le petit questionnaire inséré dans le guide et en le retournant gratuitement à l'INCa. Vos remarques permettront de l'améliorer lors d'une prochaine mise à jour.

 

7ème Rencontre Patients A.R.Tu.R
Merci à tous

Posté le 09/04/2013

Toute l'équipe de l'association ARTuR vous remercie d'être venus nombreux assister à sa 7ème Rencontre Patients, qui a eu lieu le lundi 8 avril 2013, au Théâtre du Rond-Point à Paris. Nous espérons que cette journée a été à la hauteur de vos espérances.


 

Nous remercions également les différents intervenants pour la qualité des sujets qui ont été abordés :

  • Les avancées scientifiques, chirurgicales et thérapeutiques sur le cancer du rein.
  • Les mécanismes de l’angiogenèse.
  • Les traitements loco-régionaux.
  • Nutrition et cancer.
  • Les traitements de la douleur.

sans oublier l'équipe du Théâtre du Rond-Point pour son accueil toujours chaleureux.

Comme les années précédentes, un compte-rendu sera disponible sur notre site prochainement. Nous vous tiendrons informés de sa mise en ligne.

L'équipe d'ARTuR

Etude NutriNet Santé
Les chercheurs comptent sur vous !

Posté le 05/04/2013

500 000 volontaires sur Internet pour étudier les comportements alimentaires et les relations nutrition-santé.

Vous pouvez, vous aussi rejoindre cette cohorte unique au monde et faire progresser la recherche publique en surfant simplement sur Internet !

En consacrant quelques minutes par mois pour répondre, par Internet aux différents questionnaires simples et confidentiels, sur l'alimentation, l'activité physique et la santé, les participants contribuent à faire progresser les connaissances en nutrition. Par ce geste citoyen, chacun peut facilement devenir un acteur de la recherche et, en quelques clics chaque mois, jouer un rôle important pour l'amélioration de la santé de tous et le bien-être des générations futures.

Renseignez-vous et inscrivez-vous sur le site http://www.etude-nutrinet-sante.fr.

N'hésitez pas à en parler autour de vous pour diffuser l'information sur cette grande étude. Les chercheurs comptent sur vous !

Retrouvez plus d'infos sur l'étude Nuri-Net sur cette page de notre site et lire le mémo "NutriNet en bref".

Etude coordonnée par l'Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (U 557 Inserm/ U 1125 Inra / CNAM /Université Paris 13) et soutenue par le Ministère de la Santé et des Sports, l'InVS, l'Inpes, la Fondation pour la Recherche Médicale, l'Inserm, l'Inra, le Cnam et l'Université Paris 13.

Informations, fiches pratiques et témoignages
Sur le site pfizer.fr

Posté le 30/01/2013

 

Sur ce site internet édité par le laboratoire pharmaceutique Pfizer, des espaces d'informations sont consultables par les patients (guides et fiches pratiques).

Les documents PACT Onco (Personnalisation de l'ACcompagnement du patienT en ONCOlogie) ont pour vocation d’informer les différents acteurs du parcours de soin, de l’oncologue au patient, de l’hôpital au domicile, en passant par le médecin traitant et le pharmacien.

 

 

Dans le cadre de PACT-Onco, des patients, des proches et des médecins ont également témoigné sur des thèmes autour du cancer, en collaboration avec les associations : Jeunes Solidarité Cancer, France Lymphome Espoir, ARTuR, APTED, Leucémie Espoir Paris Ile-de-France, Europa Donna, Ensemble contre le GIST.

Sur ce site, vous trouverez également des conseils pratiques sous forme de fiches :

Plus d'infos sur notre page "Sur les autres sites".

Web documentaire
Découvrez les vidéos de l'Institut national du Cancer

Posté le 25/03/2013

La recherche sur les cancers a accompli des progrès considérables avec une réelle accélération des avancées ces dix dernières années. Afin de diffuser auprès du grand public les progrès de la recherche sur les cancers, l’Institut National du Cancer propose des vidéos extraites du web documentaire « Recherche sur les cancers : tout s’accélère », lancé il y a un an, à l'occasion de la journée mondiale contre le cancer, en partenariat avec l’Inserm et la Fondation ARC.

Donnant la parole à dix chercheurs issus de différentes disciplines, le web documentaire met en lumière les axes de recherche actuels les plus prometteurs, avec pour fil rouge les avancées concourant au développement d'une médecine personnalisée. Il présente l'originalité de mettre en lien les apports de la recherche avec la réalité du cancer telle qu'elle est vécue par les personnes touchées. Des témoignages d'anciens patients constituent ainsi les points d'entrée dans les chapitres consacrés à la recherche, développés sous forme d'interviews de chercheurs et de reportages sur leurs lieux de travail. Il est ainsi question, entre autres, de génomique, thérapies ciblées, tumorothèques, transferts de la recherche aux patients, biomarqueurs, impact social et psychologique du cancer…

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos sur la chaîne You tube de l’INCa et le web documentaire complet sur www.recherche-tout-saccelere.fr.

Compte rendu du congrès GU-ASCO (14 au 16 février 2013 à Orlando)
Des avancées porteuses d'espoir

Posté le 17/03/2013

Comme chaque année, le congrès ASCO-GU (congrès américain consacré aux tumeurs génito-urinaires) nous a rapporté quelques données intéressantes pour tous ceux qui suivent l’actualité dans les tumeurs du rein. Voici quelques nouvelles :

Tumeurs du rein localisées :

  • La surveillance des petites tumeurs du rein est désormais validée, notamment chez les patients âgés. L’étude d’une cohorte américaine de plus de 8000 patients confirme que le risque de mortalité lié au cancer n’est pas aggravé par la surveillance, et de nombreuses tumeurs n’ont pas besoin d’être opérées car leur évolutivité est très lente. Cela justifie de toujours mettre en balance les risques d’une intervention et ceux d’une simple surveillance lorsqu’une petite tumeur (moins de 4 cms) est découverte.
  • Le recours au généticien est conseillé par l’équipe américaine de Bethesda, qui a la plus grande expérience des tumeurs génétiques, chez les patients de moins de 46 ans. En conséquence, il apparait légitime, avant cet âge, de consulter un généticien aguerri aux tumeurs du rein. La probabilité de découvrir un gène de prédisposition peut en effet aller jusqu’à 10%.

Tumeurs du rein métastatiques :

  • Le tivozanib est un nouveau médicament intéressant en première intention dans le cancer du rein. Ce médicament, actuellement soumis à enregistrement aux US et bientôt en Europe, a en effet une très bonne efficacité avec un profil de toxicité apparemment excellent. Ce médicament est actuellement en essai thérapeutique en France dans certains centres.
  • Une petite déception pour l’axitinib. Dans une étude le comparant au sorafenib (Nexavar), l’amélioration a été certes constatée, mais pas de façon statistiquement convaincante. Du coup, ce médicament (enregistré sous le nom Inlyta) est réservé aux échecs des traitements préalables par sunitinib (Sutent). L’augmentation de dose de l’axitinib a démontré un bénéfice pour augmenter la diminution des métastases. Son impact sur la survie globale reste cependant incertain.
  • Une mise à jour très encourageante sur les anticorps bloquant la voie PD1/PD L1. Ces anticorps ont démontré une réelle efficacité chez des patients porteurs de cancers du rein à un stade avancé. Les résultats de la phase 3 en cours dans de nombreux pays, comparant l’efficacité de ces anticorps avec les traitements classiques (actuellement l’everolimus ou Afinitor) en sont d’autant plus attendus…..

Du nouveau du côté de la recherche :

  • De nombreuses études en cours ont été présentées. Elles démontrent que l’étude de la génétique de la tumeur va permettre de mieux définir le pronostic des tumeurs, et de ce fait dans l’avenir d’aider aux choix thérapeutiques.
  • La métabolomique est une nouvelle approche qui s’intéresse à regarder les modifications des métabolites sécrétés par les tumeurs du rein. De nouvelles voies thérapeutiques possibles pourraient émerger de ces approches…. A suivre

Au total, encore un congrès plein d’espoir pour tous ceux atteints de cancer du rein ! Un petit pas de plus vers l’amélioration du pronostic, et qui sait vers la guérison.

Dr Bernard Escudier.

Site de l'Association Canadienne du Cancer du Rein
Des informations et guides pour les malades du cancer du rein et leurs proches

Posté le 20/03/2013

L'Association Canadienne du Cancer du Rein (ACCR) est un organisme de bienfaisance, créé et dirigé par des patients qui, depuis 2006, milite pour l’accès aux nouveaux traitements et se consacre au soutien des patients atteints du cancer du rein afin d’améliorer leur qualité de vie et celle de leurs familles.

Une nouvelle version du site internet http://www.accrweb.ca est depuis peu en ligne avec, entre autres, différents dossiers pratiques pour aider les malades et leurs familles :

Céline Lis-Raoux, co-fondatrice de Rose, premier magazine féminin sur le cancer
Femme de l'année 2012

Posté le 09/03/2013

À l'occasion de la Journée de la femme, les auditeurs de RTL, les lectrices de Marie Claire et les téléspectateurs de France 2 ont élu Céline Lis-Raoux Femme de l'année 2012.

Ex-journaliste à L'Express puis au Figaro, elle apprend, en 2008, qu'elle est atteinte d'un cancer, à 37 ans. Pendant ses deux ans de combat, elle constate le peu d'information à disposition des malades. En 2011, elle cofonde Rose, premier magazine sur le cancer.

Dans ce semestriel distribué gratuitement dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics, toutes les rubriques classiques d’un magazine féminin sont présentes mais avec des conseils spécifiques à la maladie. Ce magazine d’un nouveau genre aborde le cancer sans tabou et permet aux femmes atteintes d'un cancer de trouver des infos pratiques et utiles pour être bien dans leur peau.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Internet www.rosemagazine.fr

Sur le site de RTL, retrouvez l'interview de Céline Lis-Raous.

6e journée internationale des maladies rares
Le 28 février 2013

Posté le 28/02/2013

Sont considérés comme cancers rares les tumeurs dont l’incidence est inférieure à 3/100.000 personnes par an ou nécessitant une prise en charge hautement spécialisée, du fait de leur siège particulier ou de leur survenue sur un terrain spécifique (prédisposition héréditaire notamment).

C'est le cas de la maladie de Von Hippel-Lindau (VHL) et des prédispositions héréditaires au cancer du rein de l’adulte. Une dizaine d’affections de transmission autosomique dominante, spécifiques d’un ou plusieurs types de cancer du rein, ont été décrites et quatre gènes de prédisposition majeurs identifiés (VHL, MET, FH, FLCN).

La nouvelle organisation de la prise en charge des patients atteints de cancers rares s’appuie sur des centres experts régionaux ou interrégionaux, coordonnés par un centre expert national.

Le Centre PREDIR (PREDIspositions aux tumeurs du Rein) a pour but d’établir un diagnostic et d'optimiser le suivi et le traitement des patients et des membres à risque de leur famille en mettant à leur disposition des équipes expérimentées aux compétences spécifiques et des thérapeutiques innovantes. Il comporte 25 Centres Experts Régionaux répartis sur l'ensemble du territoire et travaille en relation étroite avec l'Association de patients VHL-France, retrouvez la liste sur le site http://www.predir.org

Orphanet, le portail des maladies rares, http://www.orpha.net

Association de patients VHL-France : http://vhlfrance.org.

Sur notre site, la descritpion des prédispositions héréditaires au cancer du rein : https://www.artur-rein.org/epidemiologie et des informations sur le diagnostic clinique des formes héréditaires de cancer du rein : https://www.artur-rein.org/diagnostic

Les rapports de l'INCa
Les nouvelles publications

Posté le 20/02/2013

La situation du cancer en France en 2012 :

L’INCa (Insitut National du Cancer) a publié le 15 janvier 2013 son rapport annuel sur la situation du cancer en France, action 6.1 du Plan cancer 2009-2013. Cette cinquième édition propose une actualisation des connaissances dans les différents domaines du cancer et de la cancérologie ainsi qu’un nouveau chapitre sur la thématique des inégalités de santé. Ce rapport présente une synthèse des données et des indicateurs relatifs au cancer et à la cancérologie, dans une démarche de prise en charge intégrée allant de la prévention à l’après cancer en passant par l’observation, le dépistage, les soins et la recherche. Cet état des lieux se réfère aux dernières données disponibles en septembre 2012, issues des études et des publications institutionnelles et scientifiques, et mises à disposition sur le portail des données du cancer.

On peut lire que pour un certain nombre de cancers, une diminution conjointe de l’incidence et de la mortalité est observée. C'est le cas pour le cancer du rein chez la femme. Chez les hommes, une stabilité de l’incidence associée à une baisse de la mortalité est observée pour le cancer du rein. L’amélioration de la prise en charge thérapeutique et l’impact des diagnostics plus précoces sont les facteurs explicatifs les plus évoqués pour ce profil.

Le tabac, le surpoids et l'obésité sont considérés comme des facteurs de risque du cancer du rein.

La maladie de Von Hippel Lindau et les prédispositions héréditaires au cancer du rein sont classés dans le gropupe des cancers rares. Chaque patient concerné par un cancer du rein héréditaire - ou suspecté de l’être - peut être pris en charge par une équipe spécialisée qui confirmera le diagnostic et déterminera le traitement le mieux adapté.

Le rapport sur le site e-cancer.fr.

 

La survie des personnes atteintes de cancer en France :

Le réseau des registres des cancers Francim, le service de biostatistique des Hospices Civils de Lyon (HCL), l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’INCa ont publié le 7 février 2013 le second rapport sur la survie des personnes atteintes de cancer en France, 1989 - 2007.

Réalisée à partir des données des registres des cancers du réseau Francim, cette étude porte sur 427 000 personnes, soit tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués entre 1989 et 2007 chez les patients âgés de plus de 15 ans et recensés dans 12 départements couverts par les registres participants à l’étude. Ce rapport fournit des estimations actualisées de survie à 1, 3, 5 et 10 ans après un diagnostic de cancer pour 47 localisations de cancers, tous stades confondus. L’étude confirme que la survie des personnes atteintes de cancers varie considérablement selon la localisation cancéreuse : la survie à 10 ans varie ainsi de 1 % à 93 %.

Une amélioration de la survie à 5 ans est observée pour la plupart des cancers étudiés. Cette amélioration peut être attribuée au progrès dû aux traitements pour certains cancers mais aussi, pour une grande part, à un diagnostic plus précoce facilitant souvent la prise en charge.

Concernant le cancer du rein, on peut lire : "Avec une survie nette à 5 ans de 69 % pour la dernière période, les cancers du rein occupent une position plutôt favorable parmi l’ensemble des localisations cancéreuses. Au cours de la période des 16 années étudiées, la survie a légèrement augmenté. Une partie de cette augmentation peut être liée à l’augmentation générale de la fréquence des examens d’imagerie (échographie abdominale, tomodensitométrie) réalisés pour divers motifs, qui conduit à diagnostiquer fortuitement des cancers du rein à un stade moins avancé, donc de pronostic plus favorable. Il est cependant difficile de déterminer la contribution respective de la découverte des tumeurs à un stade plus précoce et de l’amélioration des traitements à l’évolution constatée de la survie. Il faut noter également qu’il est trop tôt pour que les effets des traitements récents, tels que les médicaments à visée antiangiogénique (inhibiteurs de tyrosine kinase, etc.), dont les essais cliniques ont montré l’efficacité sur les cancers du rein métastatiques et qui sont à présent couramment utilisés, puissent être observés dans cette analyse. En effet, ces médicaments n’ont été utilisés de façon générale dans cette indication qu’à partir de l’année 2006."

Le rapport sur le site e-cancer.fr.

 

Cancer et fertilité :

L’INCa et l’Agence de la biomédecine ont publié le 19 février 2013 un rapport d'étude sur la préservation de la fertilité et les traitements des cancers chez l'enfant, l'adolescent et le jeune adulte. Ce rapport s'inscrit dans le cadre des mesures du Plan cancer 2009-2013 (mesure 21et 23) et des missions confiées par le législateur à l'Agence de la biomédecine. Il a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des professionnels aux dernières avancées en matière de préservation et de restauration de la fertilité afin d’améliorer la prise en charge des jeunes patients atteints de cancer.

Cette première étude dresse un état des lieux des connaissances et des pratiques, que les professionnels de santé doivent s'approprier. Elle aborde l'état des connaissances sur la toxicité des traitements du cancer sur la fertilité, les stratégies actuelles de préservation de la fertilité, la situation actuelle en France et les pistes d'amélioration.

Les effets des thérapies ciblées et en particulier des traitements actuellement utilisés dans le traitement du cancer du rein de l'adulte ne sont pas évoqués dans ce rapport qui concerne les traitements des cancers chez l'enfant, l'adolescent et le jeune adulte :

  • La chirurgie destinée à traiter les cancers peut compromettre la fertilité lorsqu’elle touche les organes génitaux de l'homme ou de la femme.
  • La radiothérapie utilisée dans le cadre du traitement des tumeurs gynécologiques.
  • La chimiothérapie.

Le communiqué de presse et le rapport se trouvent sur le site de l'INCa.

Préparation du troisième Plan cancer
Vous êtes invités à apporter votre contribution

Posté le 19/02/2013

Le Président de la République, François Hollande, a annoncé, le 4 décembre dernier, le lancement d’un troisième Plan cancer, à partir de 2014. Il en a confié la préparation à Jean-Paul Vernant, professeur d’hématologie à la Pitié Salpêtrière, en collaboration avec les ministères et parties prenantes concernés. Le professeur Vernant remettra dans le courant de l’été 2013 ses recommandations, qui seront élaborées grâce aux auditions et contributions des décideurs publics, des professionnels et des usagers des champs de la recherche, de la santé publique et de la cancérologie.

Vous êtes ou vous avez été atteint d’un cancer, l’un de vos proches a été touché par un cancer, vous êtes membre d’une association, professionnel de santé ou du secteur social, chercheur, citoyen… Vous avez identifié une difficulté, une solution ou une piste de réponse sur une thématique liée au cancer : vous pouvez apporter votre contribution à la préparation du prochain Plan cancer, jusqu’au 20 mai 2013.

Utilisez le formulaire de contribution.

Vos contributions peuvent porter sur tous les sujets en rapport avec la lutte contre les cancers, et notamment parmi les axes de travail préparatoires :

  • la prévention et le dépistage des cancers ;
  • les soins et l’organisation des prises en charge en cancérologie ;
  • la vie des personnes atteintes pendant et après un cancer ;
  • la formation professionnelle et les métiers de la cancérologie ;
  • la recherche et l’innovation
  • les inégalités face aux cancers.
Les Etats Généraux du Rein
A l’initiative de l'association Renaloo les Etats Généraux du Rein (EGR) se déroulent entre mars 2012 et juin 2013.

Posté le 11/02/2013

Avec environ 3 millions de français concernés, dont plus de 70 000 sont dialysés ou transplantés, l’insuffisance rénale est un problème majeur de santé publique.

A l’initiative de l'association Renaloo rejointe par les autres associations de patients (RenalooFNAIR (Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux)Association Française des diabétiquesTrans-formeLigue Rein et Santé (LRS)AIRG-FrancePKD France, ainsi que par l’ensemble des acteurs (soignants, établissements, institutions…), les Etats Généraux du Rein (EGR) se déroulent entre mars 2012 et juin 2013.

L'objectif des Etats Généraux du Rein est de présenter aux pouvoirs publics, à l’horizon juin 2013, un état des lieux et des propositions consensuelles, qui permettront à la fois d’améliorer la vie des malades, la qualité des soins et d’en abaisser les coûts.

Vous avez une maladie rénale, une insuffisance rénale ? Vous êtes dialysé(e) ou transplanté(e) ? La parole est à vous : Participez aux Etats Généraux du Rein !

L’ensemble des contributions collectées fera l’objet d’une synthèse et constituera un élément clé des Etats Généraux du Rein, afin que les premiers concernés en soient aussi les acteurs majeurs.

Les Etats Généraux du Rein viennent de se voir attribuer le Haut Patronage du Président de la République.

Pour en savoir plus : http://www.etatsgenerauxdurein.fr/

Sur le site de Renaloo, la brochure "J’ai un diabète, je prends soin de mes reins"

 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des reins et les pathologies rénales:

Allô docteurs du 30 janvier 2013
Vivre après un cancer

Posté le 30/01/2013

L'émission "Allô docteurs" du 30 janvier avait pour thème : "Vivre après un cancer" et comme invités le Dr Sarah Dauchy, psycho-oncologue à l'Institut Gustave-Roussy à Villejuif et le Pr Laurent Zelek, cancérologue à l'hôpital Avicenne à Bobigny.

Retrouver le dossier "Vivre après un cancer" sur le site allodocteurs.fr ainsi que les pages :

Les Rencontres de la Cancérologie Française
Les vidéos du congrès qui s'est tenu le 27 et 28 novembre 2012 à Lyon

Posté le 07/02/2013

Chercheurs, institutionnels, cancérologues, enseignants ont participé à la 5ème édition des RCFr du 27 au 28 novembre 2012 à Lyon.
La thématique retenue cette année « les enjeux des développements en cancérologie » a été abordée à la fois sur les aspects économique, organisationnel et scientifique autour de temps forts comme l'accès à l'innovation thérapeutique et la sécurité du médicament et des soins. Cette édition 2012 a également été honorée par la présence du Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine qui a esquissé les contours de la médecine 4P (Préventive, Prédictive, Participative et Personnalisée).

Retrouvez sur le site du congrès (www.rcfr.eu) le programme et les vidéos, entre autres :

  • Ouverture officielle des RCFr 2012,
  • Conférence - La médecine 4P : Préventive, Prédictive, Participative et Personnalisée.
  • Plénière - Accès aux médicaments innovants et hors AMM
  • Plénière - Médicaments du cancer : comment optimiser la sécurité des soins ?
  • Plénière - La vie avec le cancer : chronicisation, séquelles, guérison.
Lundi 4 février 2013
Journée Mondiale contre le cancer

Posté le 04/02/2013

 

Démythifier les croyances et les clichés sur le cancer grâce à des renseignements corrects et ponctuels : voici le thème central de l'édition 2013 du World Cancer Day (Journée mondiale contre le cancer), que l’on célèbre le 4 février dans le monde entier.

La Journée mondiale contre le cancer est une initiative de l’Union internationale contre le cancer (UICC), une organisation non-gouvernementale créée en vue d’aider la communauté mondiale de la santé à intensifier sa lutte pour l’éradication du cancer. Fondée en 1933 et établie à Genève, l’UICC regroupe plus de 770 organisations dans 156 pays, dont les principales associations mondiales de lutte contre le cancer, les ministères de la santé, les instituts de recherche et les groupes de patients.

La convention AERAS
S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé

Posté le 01/02/2013

La convention AERAS (S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) permet aux personnes ayant ou ayant eu un problème grave de santé d'obtenir plus facilement un prêt immobilier ou un crédit à la consommation. Elle permet notamment, sous condition, d'obtenir une assurance pour ce type de prêt, sans avoir à compléter un questionnaire médical.

Plus d'infos sur notre page "A savoir".

Surpoids, obésité et risque de cancers
Fiche repère INCa, janvier 2013

Posté le 30/01/2013

La surcharge pondérale, qui regroupe le surpoids et l'obésité, est un facteur de risque reconnu comme favorisant le développement des cancers.

L'Institut National du Cancer vient de publier une fiche "Surpoids, obésité et risque de cancers", état des connaissances au 1er janvier 2013.

On peut lire que l’obésité est un facteur de risque de l’adénocarcinome rénal avec un effet dose-réponse démontré. Pour une augmentation de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) de 5 kg/m2, l’augmentation de risque de cancer rénal est estimée entre 24 et 34 %.

http://www.e-cancer.fr/prevention/facteurs-de-risque-et-de-protection/alimentation-activite-physique-et-cancers/

Vidéos AP-HM Cancéro
Une série de vidéos qui a pour but d'informer et de rassurer les patients et leurs proches sur la prise en charge des cancers à l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille

Posté le 22/01/2013

Chaque émission est présentée par un spécialiste de la cancérologie au sein des établissements de l'AP-HM (Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille) qui répond simplement et de manière concise aux questions que chaque personne concernée peut se poser. Il est ainsi question de la prise en charge des cancers, du dispositif d'annonce, des stratégies thérapeutiques, des différents types de cancers, de la chirurgie, de la chimiothérapie et des traitements ciblés, ainsi que des essais cliniques. Le témoignage d'un patient vient parfois compléter la présentation du professionnel de santé.

A regarder sur cette page.

L'accompagnement d'une personne en fin de vie
Le congé de solidarité familiale et l'allocation journalière d'accompagnement d'une personne en fin de vie

Posté le 21/01/2013

De nouvelles dispositions prévoient le versement, par l’Assurance Maladie, de l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie aux salariés en congé de solidarité familiale qui accompagnent à domicile un proche en fin de vie.

Retrouver le dossier et les liens vers les sites ameli.fr, travail-emploi.gouv.fr et vosdroits.service-public.fr sur notre page "A savoir".

Allô docteurs du 15/01/2013
Pour tout savoir sur les métastases et leurs traitements

Posté le 18/01/2013

Retrouver sur cette page du site de France 5, la vidéo du magazine Allô Docteurs pour tout savoir sur les métastases et leurs traitements, notamment grâce à la radiologie interventionnelle (radiofréquence, cimentoplastie).

Un don de 6000 euros pour A.R.Tu.R.
Grâce aux actions réalisées par l'association "Le sourire de Christophe"

Posté le 17/01/2013

 

 

Le 16 janvier 2013, Sylvie Rousseau et Jacqueline Vincent qui ont créé l'association « Le sourire de Christophe », ont remis un chèque de 6000 euros au Dr Bernard Escudier, président de l'association A.R.Tu.R.

En vendant ses créations à l'occasion de diverses manifestations, brocantes ou vide armoire, l'association "Le sourire de Christophe" (basée dans la Nièvre) collecte depuis 2009 des dons qui sont reversés à A.R.Tu.R. au profit de la recherche sur le cancer du rein. Cette somme de 6000 euros récoltée, grâce aux bénéfices réalisés en 2012, vient s'ajouter aux 13000 euros déjà offerts à A.R.Tu.R. depuis 2009. L'année dernière, cette somme avait permis de décerner une bourse de recherche à un jeune chercheur.

Toute l'équipe d'A.R.Tu.R. tient à les remercier chaleureusement.

Pour vous faire plaisir, offrir un cadeau et les encourager, retrouvez les dates des prochaines manifestations sur le site internet : http://www.lesouriredechristophe.fr/

Certification HONcode
Le site web d'A.R.Tu.R. est conforme aux 8 principes du Code de Conduite HONcode

Posté le 09/01/2013

Depuis le 7 Jan 2013, notre site internet www.artur-rein.org est certifié par la fondation Health On the Net en collaboration avec la Haute Autorité de Santé (HAS) selon la loi n° 2004-810 du 13 août 2004.

Le HONcode est une charte dont le but est de certifier certains sites Web médicaux et de santé. En adhérant aux principes et en affichant le sceau actif HONcode, le propriétaire d'un site web s'engage à respecter les huit principes de bonne conduite élaborés par la fondation Health On the Net.

Vous pouvez retrouver sur cette page, le certificat attestant la certification de notre site.

En bas de chaque page, une barre de recherche vous permet dorénavant de chercher de l'information de confiance parmi tous les sites certifiés HONcode.

La situation du cancer en France en 2012
Publication du rapport de l'Institut national du Cancer (INCa)

Posté le 16/01/2013

L’INCa publie son rapport annuel sur la situation du cancer en France, action 6.1 du Plan cancer 2009-2013. Cette cinquième édition propose une actualisation des connaissances dans les différents domaines du cancer et de la cancérologie ainsi qu’un nouveau chapitre sur la thématique des inégalités de santé.

Plus d'infos sur le site de l'INCa et le rapport à télécharger.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web
de santé HONcode de confiance :