La radiothérapie est une méthode de traitement locorégional des cancers qui utilise des rayonnements (on dit aussi rayons ou radiations) pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier, tout en épargnant les tissus sains voisins.

La technique de radiothérapie externe est la plus connue et la plus utilisée. La source de rayonnement est à l’extérieur du malade. Les bombes au cobalt, qui utilisent une source radioactive γ de Cobalt 60, ont pratiquement disparu, au moins dans les pays développés, au profit des accélérateurs linéaires de particules de rayonnement X haute énergie et faisceaux d’électrons.

Dans le cadre du cancer du rein, la radiothérapie est peu active, elle n'est donc pas utilisée comme traitement de première intention.

Cependant, elle peut être utilisée dans certaines situations, en particulier lors de récidives locales non opérables ou lors de cancer du rein métastastique. La technique utilisée est la radiothérapie externe. Elle permet alors de réduire la taille des métastases et ainsi les symptômes associés :

  • En présence de métastases osseuses, la radiothérapie peut permettre de diminuer les douleurs ou d'avoir une action décompressive lors de métastases situées sur les vertèbres.
  • Elle peut également être utilisée pour le traitement d'une ou deux métastases cérébrales, notamment par le biais de radiothérapie stéréotaxique également appelée radiochirurgie.

Cette technique non invasive permet de traiter des tumeurs sans avoir recours au geste chirurgical. Elle consiste à traiter une tumeur en appliquant des faisceaux d'irradiation (rayons X ou rayons gamma selon les appareils utilisés) qui vont encercler la tumeur avec une précision submillimétrique, ce qui permet d'augmenter l’efficacité anti‐tumorale, tout en diminuant les effets secondaires pour les tissus sains. Cette technique nécessite un niveau d’investissement important par les centres désireux de s’équiper. Encore peu répandue ces dernières années, elle tend à se développer en France dans différents centres spécialisés.

Initialement utilisée pour traiter des lésions bénignes ou malignes situées dans le cerveau ou au niveau des vertèbres, l'irradiation stéréotaxique a pu s'étendre aux localisations pulmonaires et hépatiques. Des études sont en cours afin de tester l'efficacité de cette technique sur des petites tumeurs du rein, en particulier lorsque le patient ne peut pas être opéré pour diverses raisons.

Pour en savoir plus :

Le guide Cancer Info pour les patients de l'INCa "Comprendre la radiothérapie (2009)".

Sur le site d'UNICANCER (groupe qui réunit les 20 Centres de lutte contre le cancer), une vidéo expliquant le principe du système de radiothérapie robotisé utilisé par le Centre de lutte contre le cancer François Baclesse.

Dernière mise à jour : le 13 janvier 2013

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Chercher uniquement dans des sites web
de santé HONcode de confiance :